News, astuces et revues de presse

 

Deux-tiers des foies gras viennent de Hongrie

En France, ce phénomène est considéré comme un véritable affront par les éleveurs locaux, qui réclament une IGP (indication géographique protégée). Une fausse bonne idée?

Pourquoi les producteurs français militent pour une indication géographique protégée du foie gras?

Deux-tiers des foies gras d’oie consommés en France viennent de Hongrie, un affront pour les éleveurs du Sud-Ouest qui réclament la création d’une Indication géographique protégée (IGP) pour garantir l’origine et la spécificité de leurs produits et relancer une filière ayant décliné au profit du canard. L’oie, le plus noble des foies gras, ne représente que 5% du marché du foie gras en France. Les éleveurs qui sont restés fidèles à l’oie s’étonnent qu’on puisse commercialiser des foies d’oie hongrois cuisinés en France sous l’étiquette «transformé dans le Gers» ou «fabriqué dans le Périgord»…

Téléchargez l’article complet en PDF

 

Article de l’Express du 29 novembre 2011
Campagne de presse – Décembre 2011

 

Thème : La qualité du foie gras d’oie de Hongrie
– AFP
– France 2
– TF1
– Presse japonaise